Barrakoian 25 urte

La biographie

Jexuxmai Lopetegi (Zarautz, 1956) est un auteur/compositeur/interprète, chanteur et guitariste Guipuscoan. Il est devenu célèbre dans les années 80 avec le groupe Akelarre, puis a construit sa carrière solo sous le nom de Jexuxmai & Noizbehinka. Lopetegi a une voix chaleureuse et amicale, et son chant emprunte au rock, le blues, la pop et le folk.
Jexuxmai Lopetegi débute en 1970 dans le groupe de son frère aîné, alors qu’il n’a que quatorze ans. lI fonde ensuite le groupe Sasi en 1976, et se produit sur la « Musika plaza » de Zarautz, place référence à cette époque en matière de « bal basque ».
En 1984, le groupe Akelarre lui propose de remplacer Anje Duhalde, et cette opportunité lui permet d’appréhender sa passion pour la musique comme un vrai métier. Durant ses 8 années de présence dans le groupe, il enregistrera cinq albums : Mari, Rockzale, Gauero live, 7.90 et Akerraldian, et écumera les scènes du Pays Basque Sud et Nord.

Il quitte Akelarre en mars 1993, et alors qu’il ​​prépare son premier travail en solo, Kepa Junkera l’appelle afin de l’intégrer à son nouveau projet. Après deux ans passés comme chanteur du groupe de Junkera, il enregistre en février 1994 l’album « Kalejira al-buk ».
Six mois plus tôt, par l’intermédiaire de Joseba Gotxi et pour la société de production Pausoka, il enregistre le titre générique de la série télévisée Goenkale. Cette chanson sera diffusée sur la chaine ETB1 (Euskal Telebista – EiTB) de 1994 à 2000.

« Jexuxmai & Noizbehinka » (Gor, 1994) : Son premier album en solo, enregistré au studio « Kilikas » de Niko Etxart, est présenté lors du Salon du Livre et du Disque de Durango. La chanson « Oporrak » en sera le premier single et lui a donnera l’opportunité de débuter médiatiquement sa carrière en solo.
Les musiciens : batterie : Karlos Aranzegi, basse : Alberto Garzia, guitarre : Xanet Arozena et Jexuxmai. Avec les collaborations de Jose Alberto Batiz et Luis M. Moreno « Pirata ».

« Denboratik at » (Soar eta abar, 1997) : Le second album est dans la continuité du premier, avec des compositions de Jexuxmai et des poèmes de Joseba Sarrionandiaren mis en musique. À cette époque les guitaristes du groupe sont Arkaitz Miner et David Soriazu. Les chansons tirés de ce disque présentes dans « Barrakoian 25 urte » sont « Denboratik at » et « Esku ahurreko marrak ».

« Ez diren gauzak » (Soar eta abar, 1999) : Pour cet album Jexuxmai s’est appuyé sur des textes d’autres auteurs : Joseba Sarrionandia, Koldo Izagirre, Mikel Markez, Unai Iturriaga, Andoni Egaña… et a maintenu le format électrique du groupe. « Sorlekuaren kanta » et « Ez diren gauzak » ont été choisies pour la compilation.

En 2000, il passe un mois au Venezuela avec l’écrivain Pako Aristi et le chanteur Mikel Markez ou ils donnent trois concerts. Six ans plus tard, en 2006, le trio se produit à nouveau dans la ville argentine de Rosario.

« Laua » (Egilea editore, 2003) : En plus des membres habituels de Noizbehinka banda, Jexuxmai a réuni plusieurs collaborateurs : le guitariste Jose Alberto Batiz, ancien membre d’Akelarre, Angel Unzu (Ganbara), Arkaitz Miner (Tapia eta Leturia, Ruper Ordorika, Aintzina…), Xanet Arozena (Akelarre). Sont à souligner le magnifique arrangement de violon d’Arkaitz Miner et le solo de saxophone final de Luis M. Moreno « Pirata » dans la chanson « Kafka pasean ». « Laua » et « Zarautz » sont les autres chansons issues de cet album.

« Izar uxo » (Elkar, 2009) : Jexuxmai a vécu un moment incroyable lors de l’enregistrement live avec batterie, contrebasse et piano de la chanson « Ni naiz Basquiat ». Seules deux prises furent nécessaires et la deuxième est gravée à jamais. Et chaque fois qu’il l’entend il se dit « mais quel swing ! ». A cette époque, Satxa Soriazu, Kike Arza eta Juanma Urriza « Boli » avaient un trio de jazz du nom de “Spring onions“, “Cebolletas” pour les amis…
Avec l’aimable autorisation d’Elkar.

« Errekan gora » (baga-biga 2013) : Satxa Soriazu, Unai Moraza et Jexuxmai préparèrent la chanson “Paisaia intimoa” pour le film collectif “Gure oroitzapenak” (à partir de l’oeuvre de Joseba Sarrionandia), dans l’hypothèse qu’elle soit utilisée dans l’un des court métrages. Cette version n’a jamais été publiée auparavant. « Uhinak marrazten » est l’autre titre de cet album présent dans dans « Barrakoian ».
Avec l’aimable autorisation de baga-biga.

« Itzal zaunka » (Elkar, 2016) : Livre-disque crée conjointement avec Harkaitz Cano et Antton Olariaga. L’insistance d’Antton Olariaga les poussa à se mettre au travail autour de ce projet. Selon Lopetegi : « Cela m’a donné l’opportunité de travailler avec deux grands artistes, dès lors j’apprécie vraiment notre amitié, qui est née de ce travail ».
Les chansons retenues pour cette compilation sont « Dantzari bakartia », « Konforme » et « Bukatzen jakin behar » pour sa conclusion.
Avec l’aimable autorisation d’Elkar.

« Barrakoian 25 urte » (Belarri 2020) : Compilation des 14 titres mentionnés ci-dessus et retraçant les 25 ans de carrière solo de Jexuxmai Lopetegi.
Paroles (élément important des chansons) :
Joseba Sarrionandia : « Sorlekuaren kanta », « Ni naiz Basquiat », « Paisaia intimoa » et « Esku ahurreko marrak »
Harkaitz Cano : « Konforme », « Laua », « Dantzari bakartia » et « Bukatzen jakin behar »
Jexuxmai Lopetegi: « Oporrak », « Uhinak marrazten », « Ez diren gauzak », « Kafka pasean », « Zarautzen » et « Denboratik at »
Compositions : Jexuxmai Lopetegi
Production musicale : Jexuxmai Lopetegi, Unai Moraza et Satxa Soriazu.
Production artistique : Matthieu Haramboure, Belarri.

En outre, Jexuxmai a composé de la musique pour enfants avec l’album « Kukurruku! Zer diozu? » (Hik Hasi, 2002), et a composé pour divers groupes et musiciens, tels que Ganbara pour les paroles de la chanson » Bihotz erratua « , Izotz ( » Milaka « ), Maixa ta Ixiar pour la chanson « Zuhaitzarena », Mikel Markez, Tapia eta Leturia, Imuntzo eta Beloki…

Lors des éditions 2007 et 2008 du séminaire de Jazz de Zarautz il fut aussi guitariste et chanteur du groupe Oliden’s Band. Il a également participé à l’homage « Bego eta bedi » en l’honneur de Bitoriano Gandiaga en février 2009 avec les poètes Jose Luis Padron et Martin Etxeberria et l’illustratrice Concceta Probanza.

Enfin, depuis 2013, travaille comme professeur à l’école de musique « Imanol Urbieta » de Zarautz.

le clip

Les extraits musicaux

sa boutique:

son site: